Vigilance Sécheresse dans les Alpes Maritimes prolongation jusqu’au 31 août 2022  

Le bilan de la saison de recharge en eau est très déficitaire sur la totalité du territoire.

Le déficit est de 40 % à 60 % par rapport à la normale. L’observation des indicateurs de sécheresse (mesure des débits des cours d’eau, indice d’humidité des sols, observation des assecs, niveau des nappes souterraines) ont conduit M. le préfet des Alpes-Maritimes a déclenché le stade de vigilance dès le 9 mars 2022 sur l’ensemble du département, puis le stade de l’alerte à partir du 29 avril 2022 sur les bassins versant de la Brague, du Var amont, Var aval, du Paillon, de la Roya, Bévéra et côtiers mentonnais (zones 5, 7, 8, 9, 10 du plan d’action sécheresse) .

Depuis le début du printemps, les précipitations sont restées déficitaires et les débits des cours d’eau anormalement bas. Des arrêtés préfectoraux successifs ont été pris par le préfet afin de limiter voire d’interdire certains usages de l’eau dans le département.

Les faibles épisodes pluvieux des mois de juin et juillet n’ont pas permis d’inverser la tendance de fond constatée depuis plusieurs mois. Ainsi, sur la base des observations de débits et des prévisions de Météo France qui prévoient des températures toujours supérieures à la normale et l’absence de précipitations significatives ces prochaines semaines du mois d’août et après un nouvel échangedes membres du comité « ressource en eau », le préfet a décidé de prendre les mesures suivantes, applicables jusqu’au 31 août 2022 sauf évolution de la situation d’ici cette date :

Il est rappelé qu’au stade de crise, les mesures de restriction des usages sont renforcées (interdiction d’arrosage de nuit comme de jour, réduction de 60 % des consommations industrielles notamment).

pour les usages agricoles :

pour les usages industriels, artisanaux et commerciaux :

pour tous les autres usages (à vocation économique et/ou domestique) :


Arrêté prefectoral relatif à la situation de secheresse dans le département des Alpes Maritimes

PDF - 774 ko